Bouton ouvrir/fermer
genre :
 
cycle
1
Sept - Dec
cycle
1
Sept - Dec

Si loin si proche


Autour des spectacles

Ouverture de saison MAGIE D'OMBRES ET AUTRES TOURS

ven.
20
septembre / 19:30

Magie d’ombres et autres tours.

Attention événement. Philippe Beau sera parmi nous. De Las Vegas à Hong-Kong, de St-Pétersbourg à Montréal, ce grand complice de Philippe Decouflé et de Peter Brook est reconnu comme l’un des plus talentueux ombromane au monde. Art fascinant du jeu d’ombres créées avec les mains, l’ombromanie est sans doute née à la Préhistoire, dans les cavernes, autour d’un feu. Passionnés de cinéma, amateurs d’illusion, fous de poésie, incrédules, esthètes ou doux rêveurs, Philippe Beau vous promet des images inoubliables.

SPECTACLE GRATUIT, RESERVATION INDISPENSABLE
La présentation de saison sera traduite en direct en LSF.

Danse

WELCOME !

sam.
28
septembre

WELCOME !

Sous le soleil automnal, venez découvrir un acrobate portugais virtuose du mât chinois, danser sur les rythmes d’un carnaval afro-antillais, suivre une jonglerie musicale de l’Occitanie au Laos, activer un incroyable juke box vivant sur des musiques du monde, et planer avec un jonglage dansé entre tournoiement derviche et art du taï chi .
Au centre d’art, traversez J’ai quitté le désert pour aller à la mer et cela m’a brûlée, projet de Celine Drouin Laroche réalisée avec Emmaüs Solidarité—Centre d’Hébergement d’Urgence (CHU) Bois L’Abbé à Epinay-sur-Orge et l’Association intercommunale des naturalistes du Val d’Orge. Bien sûr, vous n’oublierez pas de voyager à bord du fameux manège Zébulon, ni de goûter aux délices du monde entier grâce à nos inventives designeuses culinaires du studio Hopla. Enfin, vous partagerez un mets venu d’ailleurs. Les recettes serviront à financer des billets suspendus, destinés à ceux qui ne peuvent venir aisément aux spectacles. Car l’hospitalité comme la solidarité n’est pas du luxe.


— À PARTIR DE 15H

Parvis Théâtre et CAC Brétigny - GRATUIT - Tout public

Cirque : CONTIGO — Jonglage dansé : YIN ZÉRO — Jonglage musical : JONGLERIE CHAMPÊTRE — Juk-box vivant : WHAT YOU WANT — Danse antillaise : KREYOL

Mais aussi une pêche aux canards migrateurs avec le STUDIO HOPLA , le manège ZÉBULON, des jeux du monde, une exposition au CAC…

— 19H REPAS D’ICI ET D’AILLEURS Participation solidaire à partir de 5e

— 20H DANS CE MONDE

Sur la scène du Théâtre, Thomas Lebrun fera valser les imaginaires et emmènera petits et grands dans un voyage à travers le monde. Les Russes et leurs chapkas ? Les Bulgares et leurs voix ? Les Brésiliens et leurs machos ? Les Vietnamiens et leurs chapeaux ?... Dans un formidable jeu de devinettes et de charades chorégraphiques où chaque séquence ne dure que quelques minutes, quatre danseurs nous entrainent à vive allure dans une escapade pleine d’humour et de vitalité. Une danse festive, facétieuse et fraternelle bien loin des images d’Epinal pour oser voir le monde autrement.

Cirque

Halka

sam.
12
octobre / 21:00

À Tanger, les acrobates se réunissent sur la plage pour s’entraîner. C’est là qu’un né le Groupe Acrobatique de Tanger. Cette plage fait partie de leur légende, un succès artistique et humain non démenti depuis plus de 10 ans. Pyramides vertigineuses, figures acrobatiques, haute voltige, douze acrobates virtuoses et deux musiciens puisent dans l’essence d’une tradition spectaculaire et unique au monde : Halka ou l’énergie du cercle. Une quête des origines comme un flamboyant pied de nez aux frontières qui voudraient les empêcher de voler.  


— 18H30
Rencontre débat

L’art au Maroc, le Maroc dans l’art

— 20H
DJ set

Théâtre et musique

Going Home

ven.
08
novembre / 20:30

Il est seul à Hambourg dans un parc sous la neige avec 5 000 euros à ses pieds. Le braquage a foiré, la police est venue l’arrêter. Tout le monde le regarde. Il se demande ce qu’il fait là. En quelques mots, le décor est planté : l’histoire de «Michalak l’éthiopien» s’offre à nous. Celle d’un jeune homme adopté par une famille autrichienne et embarqué dans une histoire chaotique de Salzbourg à Addis Abeba. Alors que tant d’autres rêvent d’Europe, Michalak, lui, veut partir dans l’autre sens. Inspiré par une histoire vraie retranscrite par l’avocat de Michalak, Going Home est le récit rocambolesque et poignant d’une migration « à l’envers ». Le cri du cœur d’un homme qui veut se battre contre la fatalité. Un récit noir et lumineux mis en scène par Vincent Hennebicq, auteur belge tenu pour l’un des plus doués de sa génération et porté avec panache par le grand comédien Dorcy Rugamba.


— 19H30
Sas relaxation

Laissez votre quotidien de côté, séance de relaxation pour tous.

— 21H30
Échange avec l’équipe artistique

Théâtre

Géologie d'une fable

lun.
11
novembre / 16:00
mer.
13
novembre / 15:00

Géologie d’une fable mêle contes et modelage d’argile en direct D’une boule de terre glaise pétrie sous nos yeux, naissent un âne une tortue, une vache, un arbre « qui se croyait plus fort que tous », une grenouille, un éléphant, un homme sur une pirogue… Dans cette Babel de contes, les deux sculpteurs-interprètes du collectif libanais Kahraba nous guident, de territoires en territoires, à travers les temps et les espaces, pour une superbe expédition géologique dans les strates de la parole. Et si la première fable était née de l’argile ?


LUN. 11 NOV.
— 14H30 Atelier Argile
— 16H GÉOLOGIE D’UNE FABLE

 
MER. 13 NOV.
— 15H GÉOLOGIE D’UNE FABLE
— 15H45 Goûter sculpté

Théâtre clown

Bienvenue en Corée du nord

ven.
15
novembre / 20:30
sam.
16
novembre / 20:30

Découvrez le récit loufoque d’un voyage touristique en dictature. Dix jours en Corée du Nord sont à la genèse de ce spectacle. Et qui, mieux que des clowns, peuvent rendre compte de cet univers totalitaire. Entre danse des missiles et numéros ratés de gymnastique rythmique le quatuor nous expose un témoignage authentique de cette drôle d’immersion dans le pays le plus fermé du monde. A travers leurs bouffonneries, se dessine en creux le portrait d’un état aussi replié sur lui-même qu’autoritaire et entièrement dévoué au culte de la personnalité des différents Kim qui se sont succédés. C’est caustique et irrésistiblement drôle.


— STAGE DE CLOWN Avec Olivier Lopez —
DIM. 10 et LUN. 11 NOV.

Théâtre

Crocodiles

mar.
26
novembre / 20:30

Enaiat est un enfant afghan. Enaiat sait déjà qu’il est condamné à mort car il appartient à la minorité des Hazaras. À dix ans, sa mère le conduit clandestinement au Pakistan et l’abandonne pour le protéger des dangers qu’il court dans son pays. Débute alors pour lui un périple de cinq années jusqu’à son arrivée en Italie, un voyage semé d’embûches. Ce récit d’un exil tragiquement ordinaire est inspiré de l’histoire vraie d’Enaiatollah Akbari, retracée dans le livre de Fabio Geda traduit en 27 langues Dans la mer, il y a des crocodiles. Une épopée miraculeuse portée par un comédien bluffant de réalisme. Un spectacle fort destiné à tous.

 

RENDEZ-VOUS AU CINÉ !
PROJECTION du film "Fahim" au Ciné 220,
rencontre croisée avec l’équipe du film et du spectacle.

Danse et musique

Dans le cercle des hommes du Nil

sam.
30
novembre / 21:00

Douze hommes vêtus de leurs longues et larges robes blanches se livrent sous nos yeux à une danse de combat spectaculaire. A la fois joute populaire et art martial stylisé, le tahtib se pratique bâton en main depuis des millénaires. Profondément ancrée dans la mémoire collective du pays, cette danse du bâton est une pratique quasiment inconnue hors d’Égypte. Son origine, qui puise autant dans les formes culturelles nilotiques que bédouines, demeure mystérieuse encore aujourd’hui. On lui prête même des origines pharaoniques. Sous le regard du metteur en scène Hassan El Geretly et de la jeune chorégraphe cairote Dalia El Abd, Dans le cercle des hommes du Nil nous invite à découvrir cette tradition séculaire et pourtant bien vivace.
 
— 18H30
Rencontre débat : Dans art martial, il y a le mot art.

— 20H
DJ set

DIM. 1 DÉC.
STAGE DE TAHTIB (ART DU BÂTON) & PERCUSSIONS
Avec les 15 artistes d’El Warsha Company

Théâtre musical

Elle voulait mourir et aller à Paris

sam.
07
décembre / 21:00

Elle est grecque et française. Elle n’est pas l’une puis l’autre, elle est l’une et l’autre. Elle n’a plus d’accent mais elle navigue entre les deux cultures qui l’habitent, entre celle qu’elle était à Thessalonique et celle qu’elle est devenue à Paris. En nous contant l’histoire d’une jeune grecque dans les années 60/70, Joachim Latarjet mêle souvenirs fictionnés et légendes héritées pour tracer avec une infinie délicatesse un portrait mélancolique et touchant de sa famille. Une histoire de mythologie familiale et de mémoire chavirée au son des instruments du rebetiko, musique d’exil de l’entre-deux-guerres inventée par des réfugiés grecs fuyant la misère et les tremblements de terre. Une mise en lumière subtile de la complexité de nos origines et de la part légendaire de nos existences.


— 18H30
Conférence philosophique et néanmoins ironique
Cent façons de ne pas accueillir un migrant de et par Yves Cusset.

— 20H
DJ set



Danse

Flux

sam.
14
décembre / 21:00

Mes pièces ont toujours pour point de départ des questions plus grandes que nous, des considérations économiques ou géopolitiques, des faits de société qui semblent nous dépasser ou nous atterrer. C’est ainsi que Raphaël Soleilhavoup présente sa démarche de chorégraphe. Sans être documentaire, Flux, évoquera le fait migratoire, s’inspirera de la cartographie sensible (car aucune carte n’est neutre) en explorant la notion d’espace. Celui dans lequel nous nous situons, l’espace public et l’espace privé. Celui que l’on investit, celui qu’on nous laisse, celui qui nous est interdit. Cinq interprètes se trouveront ainsi impliqués dans des espaces multiples, intimes et communautaires. Des espaces de circulation, de repli ou de confinement. Ils dériveront et oscilleront entre déploiement et contrainte. Une création à découvrir.
La compagnie la Césure mènera cette saison les ateliers dans le cadre de Transmission de danse dont Raphaël Soleilhavoup assurera la direction artistique et pédagogique.



— 18H30
Conférence illustrée :
Faut-il se méfier des cartes ? Avec Nicolas Lambert et Françoise Bahoken, chercheur.se au CNRS,  participants au réseau Migreurop.

— 20H
DJ SET

 
cycle
2
Jan - Mars
cycle
2
Jan - Mars

La loi du plus fort


Autour des spectacles

Danse et Cirque

Po de Ser - La mécanique des ombres

ven.
17
janvier / 20:30

PODE SER
La lumière dessine l’espace d’un combat que l’on pressent immédiatement. Car la combattante se tient en lisière, prête à en découdre. Jeune chorégraphe venue du hip hop, Leïla Ka est une princesse furieuse, une guerrière romantique qui refuse les assignations. En déployant son corps en identités multiples, elle questionne les contradictions de l’être avec une force peu commune. Un talent à découvrir.

LA MÉCANIQUE DES OMBRES
1er prix du concours (Re)connaissance 2016 et Prix Nouveau Talent Chorégraphique SACD 2017 Vêtus d’un jean et d’un sweat à capuche, trois hommes masqués sont en chute libre.  Empruntant à la poésie du cirque autant qu’à l’énergie du hip-hop, ce trio de danseurs-acrobates crée des figures virtuoses d’une complexité hypnotique. Abandon, résistance, accident, l’ombre est invitée à faire la lumière sur notre condition humaine. Car s’il y a chute, il y a aussi entraide. Chacun, par le geste peut sauver l’autre du danger. Se dessine alors le visage d’une humanité fragile et solidaire où la raison du plus fort ne sera pas toujours la meilleure.


— 19H30
Sas relaxation
Laissez votre quotidien de côté, séance de relaxation pour tous.

Théâtre

Je vole...et le reste je le dirai aux ombres

sam.
25
janvier / 21:00

Nous sommes le 28 mars 2002, 10h30. Richard Durn se jette par la fenêtre de la salle d’interrogatoire du 36 quai des orfèvres. Durant une seconde, dans sa tête, tout reprend vie, les personnages du quotidien, les rencontres d’un soir, les héros imaginaires. Tous se côtoient et s’entrechoquent pêle-mêle dans son espace intérieur. Une seconde … c’est à la recherche de cette seconde où le “tueur de Nanterre“ a sauté dans le vide, que nous partons. Avec une pudeur immense et une distance juste, nous sommes entraînés dans les méandres de la psyché du tueur, sans jamais le représenter. Du très grand art.


— 18H30
Rencontre débat
Qui sont les tueurs de masse ? Avec Michèle Agrapart -Delmas, experte judiciaire auprès de la Cour de Cassation et de la Cour d’Appel de Paris

— 20H

DJ Set

Théâtre et dessin

Noire

sam.
01
février / 21:00

Montgomery, Alabama. Les noirs sont exclus des restaurants, des bibliothèques, des jardins publics. Ils doivent systématiquement s’effacer devant les blancs. Le 2 mars 1955, Claudette Colvin, lycéenne, noire, refuse de céder son siège à une passagère blanche dans le bus. Malgré les menaces, neuf mois avant Rosa Parks, du haut de ses 15 ans, elle ose affirmer sa place. Sur scène, une comédienne et une dessinatrice nous plongent dans le roman graphique et théâtral d’une Amérique ségrégationniste tout en nous racontant avec une grande simplicité l’histoire de cette héroïne, toujours vivante, et presque méconnue.


— 18H30
Rencontre débat :
Noir.e, et alors ?

— 20H
DJ Set


RENDEZ-VOUS AU CINÉ !

PROJECTION du film : Ouvrir la voix au Ciné 220,

rencontre croisée avec l’équipe du film et du spectacle.

Concert dessiné

Songbook


14 janv. au 28 janv.
Théâtre

7 d'un coup

mer.
04
mars / 15:00

Il était une fois un petit garçon, Olivier, un peu trop « tout » : trop petit, trop malingre, trop maladroit. Impossible de manger sa tartine de confiture tranquillement. Même les mouches viennent le harceler ! Un torchon et vlan ! Il en tue 7 d’un coup . Enchanté de son exploit, il écrit en gros sur son tee-shirt : 7 d’un coup. Personne ne s’interroge pour savoir « qui sont ces 7 ». C’est le début d’un formidable malentendu qui permettra à Olivier d’affronter ses peurs et peu à peu sortir de son rôle de victime. Une subtile adaptation du Vaillant petit tailleur des frères Grimm qui parvient à conserver le merveilleux propre aux histoires de l’enfance où monstres et princesses ont toujours leur place.

— 14H La différence
Atelier philo de 6 à 12 ans

— 16H
Goûter de grand

Danse

Monstres, on ne danse pas pour rien

sam.
07
mars / 21:00

Danser au Congo, c’est résister deux fois. DeLaVallet Bidiefono le sait bien, lui qui, habitué des grandes scènes européennes inaugure en 2015 le premier lieu indépendant dédié à l’art chorégraphique dans la capitale du Congo, marquée par la guerre et la dictature. Monstres on ne danse pas pour rien est le fruit chorégraphique de cette expérience artistique et humaine. Dans un décor de chantier aux allures d’arène, porté par un texte décapant, entraîné par trois musiciens multi-instrumentistes, dix danseurs et une performeuse hors du commun livrent un spectacle intense et physique. Une pièce de groupe animée par la fougue d’un combat vital. Non, ils ne dansent pas pour rien.

— 19H30 Défilé de Sappeurs avec le Bachelor et ses complices
— 20H DJ Set

DIM. 8 MARS
STAGE DE DANSE AFRICAINE
Avec Delavallet Bidiefono

Théâtre immersif

Zero killed

ven.
13
mars / 20:30

Dans un lieu inattendu, 10 personnes vivent retranchées, en marge d’une société dont la loi d’airain est « marche ou crève ». Elles ne se connaissaient pas il y a encore quelques mois et n’étaient pas spécialement préparées à cela. On les appelle les « Zéro Killed ». Elles survivent en s’efforçant d’être efficaces, autonomes et veillent les unes sur les autres. Un jour, un groupe de personnes frappe à leur porte. Elles cherchent un refuge…..Vous en faites partie. Êtes-vous réellement les bienvenus ? Mad Max de seconde zone pour les uns, apprentis Mac Gyver pour les autres, en provoquant les situations les plus loufoques et les plus absurdes, les Zéro Killed interrogent avec beaucoup de dérision les peurs et les paradoxes de notre société à l’ère du survivalisme. Excentriques ou visionnaires ?

 STAGE DE SURVIE POUR TOUS
Avec Stéphane Filloque
Réservé aux plus de 18 ans
SAM. 8 et DIM. 9 MARS

Théâtre

Périkoptô

sam.
14
mars / 21:00

Une famille de la classe moyenne dans un petit pavillon de banlieue. La femme a 50 ans, elle est au chômage et sans histoire. Mais un jour, tout bascule. Pendant un entretien avec sa conseillère, elle dévaste littéralement le Pôle Emploi. Spectacle de politique fiction, Périkoptô sera le récit du basculement d’une famille de français dits moyens plongée au cœur de la dissolution des solidarités. Un réveille-méninges caustique pour une écriture théâtrale salutaire qui s’annonce pleine de surprises.

— 18H30
Rencontre débat
: Légitime violence ?

— 20H 
DJ Set

 
cycle
3
24-29 Mars
cycle
3
24-29 Mars

LA BEAUTE DU GESTE


Autour des spectacles

 
cycle
4
Avril - Juin
cycle
4
Avril - Juin

Rien ne va plus


Autour des spectacles

Danse

Horses

ven.
15
mai / 20:30

Avec Horses, la compagnie flamande Kabinet k réunit cinq enfants et cinq adultes pour un spectacle hors du commun qui explore la construction fragile de liens de confiance mutuelle. Tel un cheval à l’énergie indomptable, la danse exprime ici la soif de vivre et le plaisir du jeu mais aussi l’immense vulnérabilité du vivant. Proche de la voltige acrobatique, avec une infinie tendresse, les portés s’enchaînent dans une belle écriture chorégraphique. La guitare et le saxophone prennent les rênes d’un univers où l’insouciance de l’enfance rappelle à l’adulte que le doute et le rêve sont permis. Un moment rare et précieux.

— 19H30
Sas relaxation
Laissez votre quotidien de côté, séance de relaxation pour tous.

A vous de jouer !

sam.
30
mai

Savez-vous que les hommes jouent depuis la nuit des temps ? Cette pratique archaïque trouve sans doute son fondement dans notre insatiable volonté de maîtriser le hasard et notre destin. Mais si l’issue d’un jeu demeure toujours incertaine, le plaisir qu’il apporte est incontestable. Alors, partageons ensemble les bonheurs du jeu. Découvrez, avec GADOUE et son jongleur Nathan Israël, que tomber dans la boue, c’est un plaisir inavouable. Frémissez devant la roue de la mort et les acrobates de 78 TOURS. Jouez avec MONSIEUR CULBUTO mi-homme, mi-jouet de 320 kg. Participez aux équilibres périlleux de DAMOCLÈS. Et bravez l’interdit suprême : qui a dit qu’ON NE JOUE PAS À TABLE ?
Cette fête du jeu ne serait rien sans le formidable bar à jeux et le groove du BAL ST LOUIS. Danse hip hop, funk et brass band seront au rendezvous avec un répertoire ensoleillé butinant allègrement des musiques de la Nouvelle Orléans à celles des caraïbes, et du jazz Ethiopien à l’afrobeat. Ce sera hot, ce sera caliente. Ça va cuivrer, ça va brasser et ça va make you be happy !


Programme détaillé sur demande.