Bouton ouvrir/fermer

Cinéma /théâtre forrain / dehors

Le film du dimanche soir

mar.
06
juil. 21h30
Parvis du Théâtre de Bretigny
présentation
afficher  

“ATELIER QUELCONQUE” - conçu par Vinciane Mandrin - Atelier de pratique artistique
Parvis du Théâtre et CAC Brétigny de 17h à 20h, en continu
Tout public


Dans les années 90, les Club Kids enflammaient les dancefloors New-Yorkais avec leurs soirées et leurs déguisements aussi loufoques qu’extravagants, mêlant univers fantaisiste et enfantin dans une explosion de couleurs et de paillettes. Pour cet atelier, les participants s’inspirent de ces personnages rocambolesques pour créer un alter-égo poétique ou monstrueux. À partir d’accessoires tels que des peluches, de vieux jouets, des abats-jours et bien d’autres babioles qui trouveront ici une nouvelle vie, on fabriquera une coiffe ou un masque pour faire revivre un peu de cette communauté solidaire, bizarre et tendre à l’occasion d’un portrait photo!


TOMBER OUI SOUFFRIR NON - Pauline Lecerf - Performance participative
Parvis du Théâtre et CAC Brétigny
18h
Tout public


«Tomber oui, souffrir non» est un cours de 1h30-2h consacré aux techniques permettant de tomber par terre sans se faire (trop) mal. Animé par Pauline Lecerf, artiste, et Adélaïde Gandrille, traceuse de parkour, le cours est constitué d'échauffements, d’exercices techniques mais aussi de quelques histoires de chutes à travers les âges.


Cabaret Quelconque - Vinciane Mandrin - Performance
Parvis du Théâtre et CAC Brétigny
20h
tout public

Dans Cabaret Quelconque, l’artiste Vinciane Mandrin joue de l’artifice pour donner à voir la pratique et la construction de soi à travers une série de transformations successives. Tour à tour femme, puis dragking, elle convoque costumes, objets, accessoires, textes et chansons comme supports de récits intimes pour parler d’amour et de métamorphoses par-delà les archétypes.

 

LE FILM DU DIMANCHE SOIR – Hannibal et ses éléphants – Cinéma/théâtre forain
Parvis du Théâtre et CAC Brétigny 21h30

1H30 – à partir de 7 ans

The Wild Witness, prétendu premier western français, est sonorisé par des comédiens hauts en couleur qui jouent en direct la bande-son (dialogues, bruitages, musique). Avec un humour décapant.  Ils crèvent littéralement l'écran, dégainent les gags plus vite que leur ombre et n'hésitent pas à enrôler le public quand ils manquent de figurants.

EN COMPLiCiTÉ AVEC NOTRE PARTENAiRE
Le CAC Brétigny
lu dans la presse
afficher  
générique
afficher